facebook twitter instagram

COM RNB2015 4Brunson continue d’assoir sa suprématie sur le rallye de Bretagne. Derrière, le classement évolue au gré des évènements, notamment mécaniques dont souffrent ses poursuivants.

 

Les faits principaux
VHC
Jean-François Rual gère et concède les premiers temps scratch à ses adversaires. Claude Cadillon signe ainsi le meilleur temps dans la spéciale du Scorff disputée pour la deuxième fois et dans celle de Saint Yves parcourue pour la première fois. Dans cette troisième section, Marc Lemoine vient grossir les rangs des abandons. Derrière Rual et Cadillon, c’est donc maintenant Guibert et sa BMW 323 qui occupent la troisième marche du podium.

Moderne
Aucune ombre ne plane pour l’instant au-dessus de la course de Eric Brunson. Auteur de l’ensemble des meilleurs temps, le normand qui est venu pour rouler… déroule !
Derrière, ce n’est pas la même course et chacun et va de son lot de problèmes. Aux problèmes de radio succèdent des problèmes de boite pour Reydellet qui n’a plus de sixième rapport. Des problèmes de boites aussi pour Jezequel qui n’arrive pas à passer ses rapports sans débrailler, ce qui n’est plus « naturel » sur ces autos modernes. Cosson profite donc des avaries sur les S2000 pour s’emparer de la seconde place. Vaillant, leader du Clio R3T European Trophy conserve sa place sur le podium.

 

Déclarations
Jean-François Rual
« On gère. La voiture est vieille et la température d’huile dépasse les 200 degrés sous cette chaleur. On reste vigilant pour ne pas faire de bêtises. »
Bruno Cadillon
« C’est la première fois que nous sommes présents ici et c’est notre deuxième course avec cette auto. D’habitude, on roule sur la terre. On va continuer à se faire plaisirs et à rouler car Guibert n’est pas loin derrière. »
Eric Brunson
« On a eu un problème de radio mais c’est dû au fait d’avoir appuyer sur un mauvais bouton. Dans les deux dernières on va attaquer par à-coups pour ne pas trop tirer sur la mécanique en vue des prochaines échéances. »
José Barbara
« On a eu un souci avec un voyant d’alerte qui s’est allumé mais rien de grave. C’est dur pour nous, c’est un type de parcours qu’on ne connait pas. »
Stéphane Pustelnik
« ça se dégrade beaucoup et devant ça va vite. On est dans le wagon avec Michel, José mais on devrait être dans le wagon de devant. C’est comme ça ! »
Mickaël Reydellet
« On n’a plus de sixième rapport. On va essayer de limiter la casse ! »
André Jezequel
« On a un problème de boite. On a successivement perdu la 6, la 5 et la 4. Les vitesses passent en débrayant mais je n’ai pas le reflex de débrayer donc on perd du temps. »
Anthony Cosson
« On va essayer de garder cette place de second. Dans la dernière on est parti avec les pneus froids et on fait un temps moyen mais sans conséquence au classement. »

 

Les classements
VHC
1- RUAL Jean-François (PORSCHE 911) en 56:55.2, 2- CADILLON Bruno (PEUGEOT 205 Gti) à 1:33.2, 3- GUIBERT Richard (BMW 323 I) à 2:09.5, 4- CADILLON Claude (BMW 320) à 2:40.6, 5- MENARD Samuel (BMW 323 I) à 3:23.0
Moderne
1- BRUNSON Eric FORD Fiesta Wrc) en 54:28.4, 2- COSSON Anthony PORSCHE 997) à 1:40.3, 3- VAILLANT Benoit RENAULT Clio 4 Rs) à 1:49.8, 4- REYDELLET Mickaël PEUGEOT 207 S2000) à 1:56.9, 5- JEZEQUEL André PEUGEOT 207 S2000) à 2:11.9, 6- GALPIN Jérôme PEUGEOT 207 S2000) à 2:21.4, 7- SORIN Marvin RENAULT Clio) à 2:40.4, 8- PUSTELNIK Stéphane PEUGEOT 208 T 16) à 2:57.5, 9- CORDILLOT Florian RENAULT Clio) à 3:36.2, 10- MORIN Michel FORD Fiesta) à 3:43.7

0005.png0006.png0007.png0008.png0009.png0010.jpg0011.jpg0017.png0020.png0021.png0023.png0025.png0030.png0031.png0040a.png0043.png0044.png

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies à des fins de mesure d'audience dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.