facebook twitter instagram

COM RNB2015 3C’est sous une chaleur accablante que les rescapés de la première boucle se sont élancés pour trois épreuves spéciales dont une nouvelle de près de 20 kilomètres, le Scorff qui pourrait faire office de juge de paix. Les mécaniques et les hommes sont en souffrance ce qui ne semble pas gêner Eric Brunson

 

Les faits principaux
VHC
Parti sur un gros rythme, Philippe Eouzan creuse l’écart avant de voir la mécanique le lâcher dans la spéciale du Scorff. Jean-François Rual et sa Porsche récupèrent la tête du rallye. Ils devancent désormais Marc Lemoine de plus d’une minute et Bruno Cadillon, sur sa Peugeot 205 GTi de près de 2.

Moderne
Brunson enfonce le clou. Auteur de trois nouveaux temps scratch, il possède désormais une avance de 43 secondes sur Reydellet qui a été victime d’un problème de radio sur l’ensemble des trois spéciales.
Leader du Clio R3T European Trophy, Benoit Vaillant fait un impressionnant troisième scratch. Dans cette coupe de marque, il devance le nantais Sorin et le charentais Rageau. Victime d’une crevaison, Jean-Christophe Vigion dégringole au classement à plus de 3 minutes du leader.
Derrière Cosson, quatrième au scratch à moins de 2 secondes du podium, le local André Jezequel et sa Peugeot 207 S2000, de plus en plus à leur aise remontent à la cinquième place au scratch. Ils devancent un Jérôme Galpin, sur la même voiture, lui aussi de plus en plus à son aise.

 

Déclarations
Jean-François Rual
« Je ne m’en sors pas trop mal. Je n’étais pas à mon aise dans L’Ellé qu’on faisait pour la première fois et ou les corde étaient dégradées par le passage des modernes. J’ai attaqué dans le Scorff. Avec l’abandon de nos principaux adversaires, il faut maintenant réfléchir à comment gérer. »
Eric Brunson
« La chaleur est étouffante. On vient de terminer une boucle de trois spéciales avec trois profils différents. La première est très bosselée, la seconde a du grip et la troisième est très glissante. Pour du roulage, c’est complet. »
Mickaël Reydellet
« Je suis très déçu. On a pas de radio et s’est un vrai handicap. Mon navigo essaie de tenir le câble quand il peut mais ce n’est pas simple. »
Jérôme Galpin
« C’est un très beau rallye. L’organisation est au top. Je redécouvre ce genre de profil que je n’ai pas pratiqué depuis une dizaine d’années. Ce matin, c’était galère mais dans cette seconde boucle, j’ai été capable de tenir le rythme des meilleurs. »
Anthony Cosson
« C’est dur de faire des temps et de rivaliser avec les adversaires. Le Scorff pourrait être une spéciale pour nous mais il faut avoir de très bonnes notes. »
Thierry Kerveno
« On roule. Y’a rien à faire dans la classe face à Brunson alors on fait le spectacle avec la BMW M3. Particulièrement quand il y a du public. »

 

Les classements
VHC
1- RUAL Jean-François (PORSCHE 911) en 31:14.5, 2- LEMOINE Marc (ALPINE A 110 1300 S) à 1:10.7, 3- CADILLON Bruno (PEUGEOT 205 Gti) à 1:55.6, 4- GUIBERT Richard (BMW 323 I) à 2:12.6, 5- MENARD Samuel (BMW 323 I) à 2:45.5
Moderne
1- BRUNSON Eric FORD Fiesta Wrc) en 33:47.2, 2- REYDELLET Mickaël PEUGEOT 207 S2000) à 43.1, 3- VAILLANT Benoit RENAULT Clio 4 Rs) à 1:01.4, 4- COSSON Anthony PORSCHE 997) à 1:03.7, 5- JEZEQUEL André PEUGEOT 207 S2000) à 1:22.5, 6- GALPIN Jérôme PEUGEOT 207 S2000) à 1:31.4, 7- SORIN Marvin RENAULT Clio) à 1:43.5, 8- PUSTELNIK Stéphane PEUGEOT 208 T 16) à 1:49.4, 9- CORDILLOT Florian RENAULT Clio) à 2:00.6, 10- BARBARA José BMW Mini Wrc) à 2:03.3

0005.png0006.png0007.png0008.png0009.png0010.jpg0011.jpg0017.png0019.png0020.png0021.png0023.png0025.png0030.png0031.png0040a.png0043.png0044.png

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies à des fins de mesure d'audience dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.