facebook twitter instagram

COM RNB2015 2Après une journée de vendredi dédiée aux vérifications administratives et techniques dans le cadre magnifique de la cité de la voile de Lorient, les 64 concurrents admis au départ ont pris la route depuis Plouay pour une première boucle de deux spéciales

 

Les pilotes découvrent en condition de course le parcours dont ils ont tant entendu parler. Séduit lors des reconnaissances par la variété des tracés proposés, à la fois techniques et rapides, ils ne correspondent en rien aux aprioris qu’on peut entendre ici et là sur les routes de la région.

 

Les faits principaux
VHC
Avant même le départ de la première spéciale, la course est orpheline de son principal favori, le local Jo Le Bihan, contraint à l’abandon sur le parcours routier suite à un problème d’embrayage sur son Alpine A110.
La lutte pour la victoire concerne désormais Pascal Eouzan sur sa Ford MK, auteur du premier temps scratch et Jean-François Rual, vainqueur ici en 2013.
Pascal Eouzan a pris la tête d’un rallye dont la première section a été écourtée suite à un problème technique. Il possède près de 3 secondes d’avance sur son principal adversaire. Marc Lemoine (Alpine A110) est à 25 secondes.

Moderne
En terminant en tête cette première section et en signant les deux premiers temps scratch, Eric Brunson a passé un cap. Le normand, qui avait - en trois départs - abandonné par deux fois cette saison au terme de l’ES 1 a presque fait le plus dur. Il devance un autre normand, Mikaël Reydellet, sur une Peugeot 207 S2000 qui fait un début de course tonitruant. L’éclectisme est au rendez-vous sur cette première boucle puisque la troisième marche du podium est occupée par le leader du Clio R3T European Trophy, Benoit Vaillant, qui devance lui-même le leader du groupe GT+, Anthony Cosson et Stéphane Pustelnik, leader du R5.


Déclarations
Pascal Eouzan
« On découvre ce parcours qui est très rapide, en aveugle avec beaucoup de ciels et on s’est fait une petite chaleur, on a de la chance d’être resté sur la route. »
Jean-François Rual
« On est un peu frustré par la neutralisation dans le seconde spéciale mais l’écart avec Pascal Eouzan est satisfaisant. Pourvu que cela dur ! »
Marc Lemoine
« C’est super rapide. Il faut avoir de bonnes notes »
Eric Brunson
« Ce n’est pas simple, j’étais un peu perdu par endroit. La voiture est vive sur le bosselé. Ça sera mieux au deuxième passage. »
Jean-Luc Roche
« J’ai roulé aux notes, la voiture est bien réglée. Ce n’est pas facile mais les spéciales sont belles »
Stéphane Pustelnik
« J’ai monté les pneus les plus durs que nous avons mais c’est encore trop tendre. Je ne sais pas comment on va faire cette après-midi sur des spéciales plus longues. »
Mickaël Reydellet
« On est pas bon en réglages et étonnement, on fait des bons temps. »
André Jezequel
« C’est bien pour un redémarrage. Il ne fallait pas s’attendre à du mieux »

 

Les classements
VHC
1- EOUZAN Pascal (FORD Escort Mk) en 5:52.4, 2- RUAL Jean-François (PORSCHE 911) à 2.8, 3- LEMOINE Marc (ALPINE A 110 1300 S) à 25.5, 4- CHEVANCE Gurwann (ALFA Giulia) à 32.3, 5- GUIBERT Richard (BMW 323 I) à 32.9
Moderne
1- BRUNSON Eric (FORD Fiesta Wrc) en 12 :11.4, 2- REYDELLET Mickaël (PEUGEOT 207 S2000) à 06.5, 3- VAILLANT Benoit (RENAULT Clio 4 Rs) à 18.0, 4- COSSON Anthony (PORSCHE 997) à 21.3, 5- PUSTELNIK Stéphane (PEUGEOT 208 T 16) à 27.7, 6- VIGION Jean-Sébastien (RENAULT Clio Rs) à 27.7, 7- JEZEQUEL André (PEUGEOT 207 S2000) à 28.3, 8- ROCHE Jean Luc (BMW Mini Wrc) à 35.1, 9- GALPIN Jérôme (PEUGEOT 207 S2000) à 36.0, 10- CORDILLOT Florian (RENAULT Clio) à 36.6

0005.png0006.png0007.png0008.png0009.png0010.jpg0011.jpg0017.png0019.png0020.png0021.png0023.png0025.png0030.png0031.png0040a.png0043.png0044.png

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies à des fins de mesure d'audience dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.